Pourquoi SAP S/4HANA est une révolution ?

Français

Inscrivez-vous à notre webinar, 14 déc.2017 17:00 - 17h45 CET
"Justifiez les bénéfices d'un passage sur SAP S/4 HANA"


Pourquoi SAP S/4HANA est une révolution ? 
Démonstration en 3 points clés, par David Bizien, CINO Inventy.

Vous le savez tous S/4 HANA est la dernière version du produit phare de SAP. Malgré tous les événements marketing de SAP, on a souvent du mal à comprendre en quoi ce produit est une révolution. Chaque année, SAP publie une nouvelle version de son produit qui apporte énormément de modification. La dernière version est parue fin septembre et s’appelle donc la 1709. L’ensemble des simplifications présentes dans S/4 HANA sont listées dans un document appelé « Simplification list ». Ce document permet d’avoir une bonne idée de l’écart entre la version actuelle R/3 et les versions successives de S/4 HANA. Ainsi, pour la version de novembre 2015 (1511), le document comportait 267 pages. L’année suivante, le document pour version 1610 comportait 408 pages. En avril 2017, une version intermédiaire est sortie pour accompagner la sortie de HANA 2.0, le document comportait 674 pages. Enfin, pour la dernière version (1709), le document comporte 894 pages. Il est clair que si la version de 2015 comportait peu de changement essentiellement localisé sur le domaine Finance, la version 1709 en apporte beaucoup plus sur l’ensemble des domaines gérés par le logiciel.

Il devient donc de plus en plus facile de comprendre la démarche de SAP autour de son produit et de déterminer les bénéfices pour SAP et pour ses clients.


Premier objectif de SAP : Une révolution autour de HANA.

Il s’agit de l’aspect le mieux compris et maitrisé par les clients et les partenaires. Suite à des années de conflit avec son plus gros concurrent et également son plus gros fournisseur, SAP a choisi de couper les ponts avec Oracle. Pour cela, il a développé sa propre base de données : HANA. HANA est une base de données colonne In-memory. Son fonctionnement et ses performances sont en rupture avec les bases de données relationnelles traditionnelles dont le leader était Oracle. Mais cette base de données, pour fournir son vrai potentiel, nécessite de revoir le modèle de données, c’est-à-dire la façon dont SAP a stocké les informations au sein de tables dans son logiciel R/3. Or des tables, il y en a beaucoup. Plus de 65 000 tables et plusieurs centaines de millions de lignes de codes sont entièrement à réécrire si l’on souhaite optimiser le fonctionnement de la base et du logiciel. La naissance de SAP S/4 HANA n’est rien de plus qu’une conclusion logique.
 

Deuxième Objectif : Faire le ménage.

Cet objectif apparait de plus en plus clairement. La solution SAP R/3 a été créée en 1991. Pendant presque 25 ans, cette solution n’a cessé d’évoluer au travers de nouvelles solutions, modules ou fonctionnalités. Les rajouts successifs avaient créé une solution complexe avec parfois des options multiples qui se concurrençaient entre elles. Le passage à S/4 HANA qui est un nouveau logiciel et non une évolution de R/3 va permettre à SAP de faire des choix drastiques et ne retenir que les meilleures solutions SAP. A la clé, SAP aura moins de maintenance, plus de cohérence dans ses solutions et également quelques ventes de licences. Sur ce sujet, il est clair que SAP a peur de l’ire de ses clients quand il va apprendre que les Sapscript, les batch input, les solutions budgétaires autre que BPC, … ne seront plus maintenues. SAP proposera sans doute de forte remise pour faire passer la pilule à ses clients lorsque ceux seront obligés d’investir dans Hybris, SAP Global Trade and Services (GTS) ou dans SAP S/4HANA Finance for cash management. Mais, s’il y a des coûts de migration pour les organisations (achats de serveurs, de licences, migration, … ), il y a aussi des possibilité de simplifier le paysages (Regroupements de serveurs SAP) et d’intégrer ensemble sur une seule plateforme des solutions autrefois séparées (ECC-APO, ECC-SRM, ECC-BW, …) avec à la clé des économies importantes. Au final, tous seront sans doute gagnant, SAP avec des solutions plus performante et facile à maintenir et les clients avec des solutions plus simples, complètes et puissantes.
 

Troisième Objectif : Le Digital

Si au travers des deux premiers objectifs ont perçoit plus particulièrement l’intérêt de SAP avec le troisième, on est sur une tendance forte de l’informatique. Alors oui, c’est le terme Digital est très marketing au point que l’on se sache plus très bien ce que cela couvre. Je vous propose de faire un tour du digital SAP avec quelques « Buzz Word » marketing.

  • Mobile, First !

L’idée, ici, est que le système SAP doit être accessible n’importe où, n’importe quand !  Vous êtes en réunion, on vous demande le montant exact de la dernière facture de tel client, en clic vous pouvez fournir cette information et cela même si vous n’avez pas votre ordinateur portable avec vous. Toutes vos applications SAP devront être repenser pour s’exécuter avec Fiori, la nouvelle interface SAP. Car il ne s’agit pas de juste de changer l’interface, il faut que les données soient plus accessibles et plus compréhensibles.

  • La 4ème révolution industrielle ou industrie 4.0

Toute une nouvelle série d’outil vont se combiner (Machine Learning, Big Data, I.O.T, Blockchain) pour améliorer votre expérience utilisateur, vous fournir des conseils sur les meilleurs choix, corriger vos éventuelles erreurs de saisie, vous fournir plus d’information pour prendre de meilleures décisions et sécuriser vos démarches. L’idée, ici, est de faire passer le logiciel d’un outil à un assistant efficace.

  • Le Cloud

Evidemment, ces évolutions vont nécessiter des puissances de calcul toujours plus importantes et leur mise en œuvre devra se faire de plus en plus vite. D’une mise à jour majeure, tous les trois ans, SAP passe à une mise à jour majeure tous les ans. Si vous êtes dans le Cloud, les mises à jour sont tous les trimestres. Cette démarche initiée chez les éditeurs est logiquement est en train de se répandre partout. Même les clients qui étaient au premier abord extrêmement réticent, migrent toute ou partie de leur architecture vers le cloud convaincu par les économies de coûts et les bénéfices de ces nouvelles architectures.
 

Pour conclure, il inutile de préciser que S/4 HANA est un enjeu majeur non seulement pour SAP mais également pour tout le microcosme SAP. Inventy, comme société spécialisée dans le management SAP ne peut pas faire l’impasse sur S/4 HANA. C’est pourquoi, Inventy a choisi d’aider ses clients et ses partenaires en identifiant grâce à Performer for SAP® à la fois les bénéfices et les risques pour les métiers dans cette transformation. En utilisant, Performer for SAP®, HANA, le Big Data, les machines Learning, il est clair que notre démarche est on ne peut plus cohérente avec celle de SAP.
 

Inscrivez-vous à notre webinar, 14 déc.2017 17:00 - 17h45 CET"Justifiez les bénéfices d'un passage sur SAP S/4 HANA"